BERNAT D'AUDIJÓS.

BERNAT D'AUDIJÓS  (1634-1677)

Bernat d'Audijós vadut en 1634 a Cotura, un vilatge enter Sent-Sever e Samadet en Shalòssa en Sud-Gasconha. Nòble mes shens fortuna, tanhent dab la familha famosa deus Foix-Candale. Que passè dètz ans dens l'armada francesa. Que tornè a casa coma capitani.

En 1664 que comencè d'estar en oposicion dab lo poder reiau, representat per l'intendent Pellòt, a perpaus de la gabèla (impòst sus la sau), impòst plan detestat, que va estar lo capdau d'ua susmauta que va perdurar dètz ans, en Shalòssa, Bearn e Bigòrra, aquestas tres regions que son totas gasconas, e lo Labord qu'es un parçan vascon. Los maquís s'organizan. Las atacas contra los gabelons que's segueishen, Audijós que pòt trobar acès pertot dens un país que coneish plan e on que pòt arreceber ajuda de la populacion. Los gabelons desbordats ne gausan pas mei de caminar dens lo país, tanben en grops hèra armats. Que veden Audijós pertot, de las Lanas dinc aus Pirenèus. Quan acorsat de tròp près, que passa en Espanha e que torna par un aute pòrt de montanha.

Grops de sordats que son mandats contra Audijós, que s'escapa cada còp.

Escadrons de dragons que cavaucan dens tot lo país, que botan sordats en garnisons dens las ciutats e dens los vilatges. Que botan un prètz suu son cap, mes que s'escapa a totas las recèrcas. Que torna dens un aute lòc per har ua emboscada o ua ataca. Mes après un sarròt d'annadas longas qu'arriba la lassadura, Audijós qu'a adara de mens en mens de companhs dab eth. L'intendent Pellòt qu'estó mandat tau Parlament normand. Lo son successor, lo senhor de Sieure, qu'es encarat de parlamentar e de negociar.

La negociacion qu'es hèita en 1675, Audijós que deu sosméte's, que capitula, mes, per escambi, que va arrecéber deu rei lo diable de coronèu e de comandar un regiment de dragons, on los sons companhs poden servir.

Los dragons d'Audijós que van har ua campanha en Sicília dab lo marescau duc de Vivònne. Que guerrejèn dab grana valor, mes pendent ua batalha hèita au ras de la ciutat de Messina, Audijós e dus escadrons de dragons que caden dens ua emboscada e en bèth juntà's los sons dragons, Audijós qu'estó tuat per un còp de fusilh, qu'èra en 1677 e qu'avèva solament 43 ans.

Bernard d'Audijos est né à Coudura entre Saint-Sever et Samadet, en Chalosse, Gascogne sud. Gentilhomme peu fortuné, apparenté aux Foix-Candale. Il a été militaire durant une dizaine d'années, puis retourna chez lui, avec le grade de capitaine.

En 1664 il entra en conflit avec le pouvoir royal, représenté par l'intendant Pellot, à propos de la gabelle, impôt détesté, il prend la tête d'une jacquerie qui dura une dizaine d'années en Chalosse, Béarn, Labour e Bigorre. Les maquis s'organisent. Les attaques des convois pour la gabelle se succèdent. Audijos trouve des abris et des
complicités partout dans un pays accidenté qu'il connait bien et où il bénéficie de refuges et d'aide. Les agents de la gabelle débordés n'osent plus s'aventurer dans le pays, même en groupes armés. On voit Audijos partout, des Landes aux Pyrénéés, dans toute la Gascogne sud. Quand il est traqué de trop près, il passe en Espagne et revient par un autre col.

On envoie des troupes contre lui, il leur échappe.

Des escadrons de dragons sillonent toute la Gascogne sud, on met del'infanterie en garnison dans les villes, sa tête est mise à prix. Il échappe toujours à toutes les recherches, il réapparait plus loin pour une embuscade ou un coup de main.

Mais après plusieurs années la lassitude intervient, Audijos a de moins en moins de partisans avec lui. L'intendant Pellot a été envoyé comme premier président au Parlement normand. Son successeur de Sievre est enclin à parlementer et à négocier. La négociation aboutit en 1675. Audijos se soumet, il capitule et, en échange, il reçoit du roi le grade de colonel et le commandement d'un régiment de dragons dans lequel il a le droit d'enrôler ses anciens compagnons.

Les dragons d'Audijos vont faire campagne en Sicile sous les ordres du maréchal duc de Vivonne. Ils s'y conduisent avec bravoure, mais au cours de combats livrés autour de Messine, d'Audijos et deux escadrons de dragons tombent dans une embuscade et, en ralliant ses cavaliers, il est tué d'un coup de feu, c'était en l'an 1677 et il avait seulement 43 ans.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site