BERTRAN GÒT.

Bertran Gòt (1264-1314) – Papa Clement V (1305-1314).

Bertran qu'èra vadut a Vilandraut en 1264, qu'èra lo hilh de Beraud Gòt, senhor de Rolhac, Vilandraut, Usestas e Livran e d'Ida de Blancahòrt. Vilandraut qu'es a la termièra deus diocèsis deu Bordalés e deu Vasadés. L'estèir Ciron qu'es la termièra naturau enter los dus diocèsis, Vilandraut qu'es au nòrd deu Ciron, lo vilatge qu'es donc dens lo Bordalés. Los Gòt que son tanhents mes tanben sosmés deus Albret. La familha qu'avèva 7 hilhas e 4 hilhs : lo cap d'ostau Arnaud-Grasie qu'eretarà de las senhorias, puish Beraud, Bertran e Galhard, per las hilhas, vaduda dusau Asarisa, Congia, Galharda, Anhès, Marquisa, Joana e Vitala. Bertran qu'avèva ua hòrta estacadura dab lo son hrair Beraud e dab duas de las suas sòrs, Asarisa e Congia.

Bertran que deishè l'escòla de la parròpia a quinze ans d'atge per anar dens lo monastèri de Deffes dens l'Agenés a cent ligas de casa. Que tornè trobar lo son hrair Beraud, qu'èra adara lo secretari e lo vicari generau d'Arnaud, un oncle, avesque d'Agen. L'Agenés qu'estó tornat a la corona anglesa en 1279. Bertran que comencè los sons estudis au mongeria de Deffes dens un lòc aperat Senta-Ròsa. Que hè la coneishença d'un aute gascon, Arnaud Pellegrua, que serà un amic per tota la sua vita.

Estudis d'aritmetic, de geometrie e de musica. Los cors qu'èran balhats per monges benidictins, gavidats per un abat. Bertran qu'anè har la licéncia tà Bolonha en Itàlia, dens l'universitat la mei vielha d'Euròpa, apitada en 1119. Puish Bertran qu'anè tà Orleans acabar los sons estudis de dret e que gaharà tanben lo grade de doctor en dret. Bertran qu'estó nomat canonge a la catedrala de Sent-Andrèu a Bordèu.

Coma vaishèths anglés que capturen navius francés, lo rei de França, Filip lo Bel, que somè Edoard d'Anglatèrre de se presentar davant los pars de França entà render compte de las suas accions. Aquitània qu'estó confiscada, un sarròt de ciutats qu'èran aucupadas peus Francés. Ua armada anglò-gascona que tornèn gahar Blaia, Borg, la Reula e Rions. Puish ua patz enter las duas nacions. Bertran Gòt qu'estó nomat lo 28 de març de 1295 avesque deu Comenge per lo papa Boniface VIII. Qu'arribè en Comenge en abriu de 1295. A Sent-Bertran-deu-Comenge dens la catedrala on trobè lo canonge Guilhèm Testa, archidiacre d'Aran deu Haut-Comenge. En 1300, Bertran avesque deu Comenge. Qu'estónomat peu papa Boniface VIII a la seda episcopau de Bordèu. La ciutat de Bordèu qu'a dotze parròquias.

Après 10 mes d'amassadas per los cardinaus, Bertran qu'estó elegit papa, lo 5 de junh de 1305 a Perosa en Itàlia, qu'èra assabentat de la sua eleccion solament lo 20 de junh a Lusinhan, e que serà coronat papa a Lion, on lo son hrair Beraud qu'èra avesque. Clement V que serà lo purmèr papa a Avinhon, pr'amor ne pòt pas demorar a Roma coma que la peleja e que va dinc a las confrontacions armadas enter los "Guefes" partisans deu papa e los "Gibelins" partisans de l'emperor germanic. Clement V qu'avèva degrèu tostemps dene pas poder demorar a Roma. Que va cap Avinhon en 1306, mes ne va pas jamei demorar dens aquesta ciutat, que s'estimè mei de demorar au Grosau o a Carpenràs. Avinhon qu'èra destinat per la coria. Que seràn los sons successors que començaràn de bastir lo Palais papau. Après lo son sacre, Clement V que visitè Senta e puish qu'anè cap Blaia on gahè un vaishèt e qu'anè cap Bordèu on arribè e desbarquè en front deu Palais de l'Ombrèra. La recepcion qu'estó hèra amistosa de la poupulacion de Bordèu, mes tanben deus borgés e deus gentius gascons, lo 23 de julhet de 1305. Los Templèrs qu'èran un òrdi religiós organizat tà guerrejar en Tèrra Senta e per emperar los pelegrins due caminavan de tota l'Europa, que guerrejen tanben au costat deus crotzats tà emperar lo Reiaume de Jerusalèm, e a la fin que guerrejen solament dab los Espitalèrs qu'èran un aute òrdi religiós dab la medisha politica en Tèrra Senta.

Los Templèrs qu'avèvan perdut totas las ciutats e tots los parçans de la Tèrra Senta, e que tornèn en Euròpa. Au maximum qu'èran 15 000 gentius de casi tots los país europeans. Qu'avèvan un tresaur estimat a 150 000 florins d'aur, qu'èra aquesta riquessa que provoquè gelosèr e enveja, mei que tot en França e mei que tot per lo rei de França. L'acte tà dissolver l'òrdi qu'estó hèit lo 3 d'abriu de 1312. Que i avèva l'obligacion de negrejar l'òrdi entà trobar rasons e excusas per la sua eliminacion. La tortura qu'estó lo mejan lo mei eficaç per har avoar de vertadèrs deliris.

Clement V que viatgè tà Tolosa, puish que visitè Muret, puish Sent-Gaudenç en Gasconha, que demorè ua setmana au prumèr gran monastèri deu Comenge on arrecebè un arcuelh grandós, tots los cardinaus, avesques, caperans e monges de tota la Gasconha qu'èran presents. Concili medievau a Viana pendent l'agòr de 1311, Clement V que va jutjar los Templèrs, que va perdurar 7 mes, un sarròt de cardinaus e d'avesques de tota l'Euròpa. Lo 20 de març qu'arribè lo rei Filip lo Bel. Clement V que prononciè la senténcia d'abolicion lo 22 de març de 1312 dens lo consistòri, puish dens la sisa generau deu concili lo 3 d'abriu de 1312, lo rei de França qu'èra present.

Après cinc mes d'amassadas, que prononciè que tots los dequés e la moneda deus Templèrs que seràn balhats a perpetuïtat taus dequés deus Espitalèrs de Sen-Johan-de-Jerusalèm. Clement V qu'arreglè lo sòrt deus Templèrs, qu'èra deishat taus concilis provinciaus, e de temperar la rigor de la justícia per ua misericòrdia de la mei abondosa, ne serà pas lo sòrt deu mèste de l'òrdi deus Templèrs, Jacme de Mòley, e de Uc de Peralde, visitador deu priorat de França, Galfride de Gonaville, preceptor d'Aquitània e deu Peitau, cargats deus disners de l'òrdi, Jaufré de Charda de Normandia que deven estar expausats a París e puish au cremader si contunhèn dens los lors prumèrs avots. De Moley e Jaufré que's defendèn arraujosament, e qu'èra solament lo suplici que desarriguè los avots. Lo rei francés qu'èra arraujós de lo lor comportament e de la lor resisténcia, lo rei que condemnè au huec de Moley e Charna, lo preceptor de Normandia. La senténcia qu'estó executada lo medish dia, sus ua isleta de la Sena. Las duas victimas qu'estón coratjós dinc a la fin deu suplici.

Clement V qu'avèva favorizat l'ensenhament de la medecina dens l'universitat de Montpelher. Qu'ordonè la creacion de cadièras d'ebreu, de ciriac e d'arabe a París, Oxford, Bolonha e Salamanca. Qu'organizè tanben la prumèra gleisa crestiana en China, e qu'estó lo prumèr papa de mandar avesques en China.

Lo 7 d'abriu de 1314, malaut e hòrt cansat, Clement V qu'arribè a Roquemaure e qu'anè dens lo castèth … Dab Clement V, que i avèva lo son nebot Bertran, viscont de Lomanha, Raimons-Guilhèm de Budòs, Arnaud-Bernard de Pressac e tres cardinaus. Lo 29 de junh, Clement V que redigí lo son testament, los cardinaus gascons qu'èran presents, Arnaud Pellegrua, Raimond Fargues e Bernard Jatte. Clement V qu'avèva 814 000 florins, 300 000 florins per cinc cents gentius devath lo viscont Bertran Gòt, tà participar a ua futura crotzada per un an e miei o dus ans, 314 800 florins que seràn balhats a la familha e per los servidors. Lo son nebot n'èra pas desmembrat. 200 000 florins qu'èran dats per las gleisas mei que tot en Gasconha, Provença e Lengadòc. Que demandè d'estar enterrat a Usesta en Gasconha.

Que moreish lo 20 d'abriu de 1314 e que serà enterrat a Usesta en Gasconha, la sua tèrra mairana.

 

                    "Qu'etz mei polida que lo jorn

                    La nèu n'es pas mei blanca

                    Per traversar l'estèir d'amor

                      Ne volerèi pas d'auta palanca"

Aqueste poèma qu'estó escriut per Bertran Gòt quan èra estudiant e quan èra hèra amorós d'ua beròja dauna. Qu'es dilhèu solament ua legenda.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bertrand est né à Villandraut en 1264, il est le 4e fils de Béraud Goth, seigneur de Rouillac, Villandraut, Uzeste et Livran et d'Ida de Blanquefort. Villandraut se trouve à la frontière des diocèses du Bordalais et du Bazadais. La rivière Ciron étant la frontière naturelle entre les deux diocèses, Villandraut se trouvant au nord du Ciron, le village se trouve donc dans le Bordalais. Les Goth son parents mais aussi vassaux des Albret. La famille se compose de 11 enfants, 7 filles et 4 fils : l'aîné des fils Arnaud-Grasie héritera des seigneuries, puis viennent Béraud, Bertrand et Gaillard, pour les filles, Asarice née 2e des enfants, puis Congie, Gaillarde, Agnès, Marquise, Jeanne et Vitale. Bertrand a et aura toujours un fort attachement pour son frère Béraud et deux de ses sœurs, Asarice et Congie.

Bertrand quitte l'école de la paroisse à quinze ans pour aller dans le monastère de Deffes dans l'Agenais à cent lieues de chez lui. Il y retrouve son frère Béraud, devenu secrétaire et vicaire général d'Arnaud, leur oncle, évêque du diocèse d'Agen rendu à la couronne anglaise en 1279.

Bertrand commence ses études au monastère de Deffes au lieu-dit Sainte-Rose. Il y fait la connaissance d'un autre gascon, Arnaud Pellegrue, qui restera un ami pour toute la vie.

Bertrand commence ses études d'arithmétique, de géométrie et de musique. Les cours sont donnés par des moines bénédictins, dirigés par un abbé. Bertrand décide ensuite d'aller faire sa licence à Bologne en Italie, l'université la plus vielle d'Europe, fondée en 1119. Puis Bertrand va à Orléans parfaire son droit et il y prendra également à Orléans le grade de docteur en droit. Bertrand obtient un office de chanoine à la cathédrale Saint-André de Bordeaux.

Comme des bateaux anglais ont capturé des navires français, le roi de France, Philippe le Bel, somme Édouard d'Angleterre de comparître devant les pairs de France pour y rendre compte de ces attaques. L'Aquitaine est confisquée, plusieurs villes sont occupées par les Français. Une armée anglo-gasconne reprend Blaye, Bourg, la Réole et Rions.

Puis une paix entre les deux nations. Bertrand devient le 28 mars 1295 évêque du Comminges, nommé par le pape Boniface VIII. Il arrive en Comminges en avril 1295. À Saint-Bertrand-du-Comminges, dans la cathédrale, il y trouve le chanoine Guillaume Teste, archidiacre d'Aran en Haut-Comminges. Au début de 1300, il est nommé évêque du Comminges.

Puis il est nommé par le pape Boniface VIII au siège épiscopal de Bordeaux. La ville de Bordeaux possède douze parroisses.

Après 10 mois de réunions par les cardinaux, Bertrand Goth est élu pape, le 5 juin 1305 a Pérouse en Italie. Il est au courant de son élection seulement le 20 juin a Lusignan. Il sera couronné pape à Lyon, où son frère Béraud est évêque. Il devient le pape Clément V. Il rejoint  Avignon en 1306.

Il préfère résider au Groseau ou à Carpentras, Avignon est destinée à la curie, ce sont ses successeurs qui commenceront la construction du palais.

Après son sacre, le pape Clément V va visiter Saintes, puis il va à Blaye où il prend un bateau pour Bordeaux où il arrive et débarque en face du Palais de l'Ombrière (palais ducal, près de la Porte-Caillau). Réception très chaleureuse de la poupulation de Bordeaux, avec les nobles et les bourgeois en tête, le 23 juillet 1305.

Les Templiers étaient un ordre religieux organisé pour se battre en Terre Sainte et pour protéger les pélerins qui venaient de toute l'Europe. Ils combattaient aussi au côté des Croisés pour défendre le Royaume de Jérusalem, puis à la fin avec seulement  les Hospitaliers, un autre ordre religieux, ayant la même politique en Terre Sainte.

L'acte de dissolution de l'Ordre est signé le 3 avril 1312. Ils ont du noircir beaucoup l'Ordre pour trouver des raisons et des excuses pour son élimination. La torture a été le moyen le plus efficace pour faire avouer de véritables délires. Clément V va faire un voyage à Toulouse, puis visite Muret et part pour Saint-Gaudens. Il reste une semaine au grand monastère du Comminges où il reçoit un accueil grandiose et très chaleureux de la population gasconne, tous les cardinaux, évêques, curés et prêtres, et moines de la Gascogne sud sont présents.

Concile à Vienne durant l'automne 1311, Clement V va juger les Templiers, cela va durer 7 mois, beaucoup d'évêques et de cardinaux de toute l'Europe sont présents.. C'est le 20 mars qu'arrive le roi Philippe le Bel. Clément V prononce la sentence d'abolition le 22 mare 1312 dans le consistoire secret, puis dans la séance générale du concile du 3 avril 1312, avec le roi de France.

Après cinq mois de discussions, il prononce que les biens des Templiers seront réunis à perpétuité aux biens des Chevaliers-Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Clément V pourvoit au sort des Templiers, laissé aux conciles provinciaux, et de tempérer la rigueur de la justice par une abondante miséricorde. Celà ne sera pas le cas ni le sort du maître de l'ordre, Jacques de Molay, ni de Hugues de Peralde, visiteur du prieuré de France, Galfride de Gonaville, précepteur d'Aquitaine et du Poitou, chargé des financess de l'ordre, Geoffroy de Charna de Normandie qui doivent être exposés à Paris, puis au bûcher s'ils persistent dans leurs premiers aveux. De Molay e de Charna se defendent rageusement, et c'est seulement la torture qui leur arrache des aveux. Le roi Philippe-leBel est  furieux de leur comportement et de leur résistence, il condamne au bûcher de Moley et de Charna, le précepteur de Normandie. La sentence est mise en exécution le jour-même, sur une petite île de la Seine. Les deux victimes sont courageuses jusqu'à la fin du supplice.

Clément V favorise l'enseignement de la médecine à l'université de Montpellier. Il ordonna la création de chairess d'hébreu, de cyriaque et d'arabe à París, Oxford, Bolongne et Salamanque. Il est à l'origine de la première église chrétienne de Chine, et il fut le premier pape à envoyer des évêques en Chine. Le 7 avril 1314, malade et très fatigué, le pape Clément V arrive à Roquemaure et il s'installe au château … Avec lui, son neveu Bertrand, vicomte de Lomagne, Raymond-Guillaume de Budos, Arnaud-Bernard de Pressac et trois cardinaux.

Le 29 juin, Clément V rédige son testament, les cardinaux gascons sont présents, Arnaud Pellegrue, Raimond Fargues et Bernard Jatte. Clément V dispose de 814 000 florins, 300 000 florins per 500 chevaliers qui, sous le vicomte Bertrand Goth, prendront part à la future croisade pendant un an et demi ou deux ans, 314 800 florins seront donnés à la famille et aux serviteurs. Son neveu n'est pas oublié. Il garde 200 000 florins pour des églises principalement en Gascogne, Provence et Languedoc. Il demande d'être enterré à Uzeste en nord-Gascogne.

Il meurt le 20 avril 1314 et il sera enterré à Uzeste, sa terre natale.

 

 

                    "Vous êtes plus brillante que le jour

                     La neige n'est pas plus blanche

                     Pour traverser la rivière d'amour

                      Je ne voudrais pas d'autre planche"

Ce poême fut écrit par Bertrand de Goth quand il était étudiant et qu'il était amoureux d'une jolie dame. C'est peut-être seulement une légende.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site